Etat des lieux – crise sanitaire liée au Covid-19 au 30/4/20

Communiqué du SNUP – le Jeudi 30 Avril 2020

Cher.e.s psychomotricien.ne.s,

Nous espérons que vous vous portez au mieux, chacun ainsi que vos proches.

En cette période de la pandémie de Covid 19, nous en sommes aujourd’hui à la construction du plan de déconfinement. Pour ce faire, les pouvoirs publics consultent les représentants des organisations représentatives et syndicales, depuis la fin de semaine dernière.

Le déconfinement est une étape qui se veut équilibrer la lutte contre la pandémie et les nécessités économiques et sociales. Cette étape sera beaucoup plus compliquée que le confinement en tant que tel. Il faut pouvoir envisager et adapter un ensemble de mesures sanitaires, aux besoins des patients, aux pratiques professionnelles .

Le versant de la reprise des soins est, pour nous, un volet majeur. Du fait du confinement, un grand nombre de soins et de suivis n’ont pas pu être tenus dans la continuité. Des effets de glissement, des régressions d’acquis ou la majoration des troubles sont largement observés par chacuns de nous, professionnels de santé. Nous observons qu’un grand nombre de familles démarchent activement les professionnels pour maintenir et reprendre les suivis et accompagnements rapidement.

Par ailleurs, nous nous inquiétons beaucoup des impacts psycho-traumatiques de cette crise sur les patients, les familles et les aidants.

Nous aussi, soignants sommes nous-mêmes très touchés. A ce titre, les atteintes de Covid 19  sont reconnues comme maladie professionnelle. 

Reconnaissance du Covid 19 comme Maladie Professionnelle pour les soignants

Le Ministre de la Santé, Olivier Véran, en réponse aux questions au gouvernement à l’Assemblée Nationale a précisé qu’il était décidé  «une reconnaissance automatique comme maladie professionnelle, avec indemnisation en cas d’incapacité temporaire ou permanente». 

Cette règle s’appliquera aux soignants «quels qu’ils soient» et «quel que soit leur lieu d’exercice, à l’hôpital, en Ehpad ou en ville», a précisé le ministre, en ajoutant que les professionnels «libéraux» bénéficieraient eux aussi de ce mécanisme.

La reconnaissance d’une maladie professionnelle permet une prise en charge à 100% des frais médicaux mais permet aussi de recevoir une indemnité en cas d’incapacité temporaire ou permanente.

Grâce au dispositif présenté par le ministre, «un soignant n’aura pas à démontrer qu’il a été contaminé sur son lieu de travail : on considèrera qu’il l’a été». Il s’agit d’une «commande politique très claire, et qui sera honorée», a ajouté Monsieur Véran

Le Télésoin

Une innovation brusque s’est invitée dans nos pratiques de soins au détour de cette crise sanitaire : la télé-consultation

Le décret qui autorise la réalisation de ces actes de soin:ICI .

Le SNUP tient à préciser quelques éléments sur la mise en place d’un tel dispositif de soins.

Les professionnels de santé sont tenus d’utiliser des outils numériques (qu’ils soient référencés ou non), respectant le règlement général sur la protection des données (RGPD), la règlementation relative à l’hébergement des données de santé (HDS) et la politique générale de sécurité des systèmes d’information en santé (PGS-SIS). 

Toutefois, en cas d’impossibilité et exclusivement dans le cadre de la réponse à l’épidémie de COVID-19, les professionnels peuvent utiliser d’autres outils (Arrêté du 19 mars 2020).

Les soins en télé-consutlations sont conditionnés à la réalisation préalable, en présence du patient, d’un premier soin par le psychomotricien.

Pour les enfants mineurs, un parent doit être présent lors du soin par télé-consutlation. 

Pour les personnes en situation de handicap, c’est un aidant qui doit être présent.

Pour ceux d’entre vous qui mettez en place ces consultations par vidéo, nous vous conseillons de vérifier que votre contrat de Responsabilité Civile Professionnelle couvre les actes de Telesoins. Sinon il vous faut demander un avenant à votre assureur.

Psychomotricien en exercice libéral

– Reprise d’activité 

Psychomotriciens libéraux, vous êtes nombreux à nous interpeller sur les modalités de reprises. Pour l’heure, il n’y a pas encore de directives des pouvoirs publics. 

Nous travaillons à contruire des consignes d’accueil des patients avec toutes les mesures de protection nécessaires tant pour le matériel de protection que les mesures d’installation des espaces de consultations, les conditions de circulation du public. …

– Indemnisation des pertes financières 

Nous vous invitons à consulter la réponse du Directeur Général de la santé, Pr Jérôme Salomon au courrier du 17 mars 2020 du SNUP concernant les indemnités des professionnels de santé installés en libéral : ICI

Nous associons en annexe à ce communiqué la liste, par région, des aides et indemnités que vous pouvez demander. (et que nous avons pu recueillir à ce jour)ICI

Les psychomotriciens Solidaires pendant la crise sanitaire 

Comme chacun de vous, nous avons rapidement pris la mesure d’un ensemble de difficultés pour la population générale face à la situation de confinement. Plusieurs adhérents et sympathisants souhaitant se mobiliser se sont rapprochés de nous, ces derniers temps. En nous appuyant sur notre savoir faire de professionnel de santé s’adressant aux aspects psycho-corporels, nous avons recherché à construire des supports concrets pour les familles, les équipes d’éducateurs, les personnes isolées et affectées par cet événement inédit dans nos vies.

Cela nous a amené à mettre en place une plateforme d’écoute téléphonique et un carnet de Psychomotricité. Vous pouvez en prendre connaissance sur le site : psychomotricité et covid 19 consultable ICI

Le contenu de ce site est actualisé régulièrement.

Les fiches pour enfants du carnet de psychomotricité devraient être prochainement accompagnées de fiches pour les plus petits et les adultes. 

N’hésitez pas à nous rejoindre et à contribuer à ces travaux si vous le souhaitez.

De plus, nous travaillons à construire une rubrique pour l’accompagnement des soignants… à suivre

Prenez soin de vous et de vos proches

Pour le Conseil d’Administration du SNUP

Florence Bronny, Présidente