THERAPIE PSYCHOMOTRICE – et recherches – n°162/2010

Le tonus : toile de fond des émotions

Couv162Ce numéro de Thérapie Psychomotrice -et Recherches- est comme une toile tendue où s’imprime le décor, s’écrivent les mots, s’inscrit la trace des XXXVIIIème Journées Annuelles de Thérapie Psychomotrice à Angers.

Nous avons voulu réinterroger cette approche fondamentalement psychomotrice qui lie le tonus à l’émotion, appréhender le tonus comme une toile à partir de laquelle l’émotion prend forme.

Le tonus, véritable tissu d’échanges entre soi et l’environnement, nous invite à reprendre les chemins de notre premier langage. Cette capacité corporelle à recevoir les messages non verbaux et à s’y ajuster, c’est selon l’expression de J. De Ajuriaguerra « le dialogue tonique ». Celui-ci naît dès les premières interactions et reste la base de la communication non-verbale tout au long de la vie. Dans la pratique psychomotrice, le dialogue tonique peut être un outil de travail spécifique quel que soit l’âge et les difficultés du patient. Les questions suivantes se posent alors pour les professionnels : quelles sont les conditions pour que le corps du psychomotricien soit instrument de contenance et de résonance dans ce dialogue ? Comment chacun de nous trouve-t-il des lieux ressources ?

Aussi, nous n’envisagions pas de parler du tonus sans la mise en scène du corps à travers ses différentes formes d’expression : l’aventure théâtrale de nos collègues psychomotriciennes ce jeudi soir pleine d’humeurs et d’humour, mais aussi le chant, le beat box, la danse, la photographie… Dans ce numéro, vous n’aurez pas de trace de ces instants magiques mais ceux et celles qui étaient là s’en souviennent…

C’est en chaque lecteur que, maintenant, vont résonner les émotions liées au souvenir de ces journées, à l’évocation d’une clinique qui réveille celle de notre quotidien ou à la mise en tension du désir professionnel de recherche et de réflexion.

162 - 01 : Du concept de dialogue tonique au concept d'interactions

Bernard GOLSE
Pédopsychiatre-Psychanalyste / Chef du service de Pédopsychiatrie de l’Hôpital Necker-Enfants Malades (Paris) / Professeur de Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’Université René Descartes (Paris 5) / Inserm, U669, Paris, France / Université Paris-Sud et Université Paris Descartes, UMR-S0669, Paris, France / LPCP, EA 4056, Université Paris Descartes / CRPM, EA 3522, Université Paris Diderot / Membre du Conseil Supérieur de l’Adoption (CSA) / Ancien Président du Conseil National pour l’Accès aux Origines Personnelles (CNAOP) / Président de l’Association Pikler Loczy-France / Président de l’Association pour la Formation à la Psychothérapie Psychanalytique de l’Enfant et de l’Adolescent (AFPPEA).

Après avoir retracé les étapes du mouvement des idées qui ont mené du concept de dialogue tonique à celui d’interactions, ce travail se propose d’envisager les liens qui existent entre le registre des émotions et celui de la polysensorialité, avant de montrer comment les fonctionnements dépressifs et autistiques du bébé renvoient, quoique de manière différente, à une altération du rassemblement des flux sensoriels en provenance de l’objet. Le corps, et donc l’approche psychomotrice du bébé, se trouvent ici au premier plan de la réflexion.

Mots clés :
Bébé - Dialogue tonique - Emotions - Figurations présymboliques - Interactions - Polysensorialité.

162 - 02 : Accord perdu : une étude clinique et psychomotrice de la régulation du tonus et des pulsions

Sylvie LECROSNIER-BOLMEYE
Psychomotricienne, Centre du Colombier, CAMPS et CMPP - Châteauroux.
E-mail : slecrosnier@orange.fr

Apartir du dialogue tonico-émotionnel ; concept et outil fondateur de la psychomotricité, articulé à une étude clinique, nous tenterons d’illustrer les troubles de l’ajustement tonique comme révélateur possible d’une pathologie du lien (en dehors d’un trouble neurologique avéré). La musculature de l’enfant est en effet le lieu de l’intériorisation des premières inter-relations et le lieu de l’expression des pulsions. Lorsque l’enfant est en panne d’amarrage solide et sécurisant, la régulation du tonus et des pulsions est désaccordée, et d’autant plus lorsque la pathologie parentale affecte le rapport de l’enfant au monde.

Mots clés :
Angoisses - Ajustement tonique - Pulsions - Interactions précoces - Pathologie du lien.

162 - 03 : Le lieu du signe - Interface langue française orale / langue des signes en pédopsychiatrie

Jean-Yves CEILLIER 
Psychomotricien, Centre Ch. Blouin - 49000 Angers. Psychanalyste, 7, rue Michelet - 49000 Angers

Edith RAIMBAULT 
Educatrice de jeunes enfants. Secteur de pédopsychiatrie - Angers - Ouest.

Kunda nous a surpris. Doublement surpris, mettant au travail, en ce lieu de soins qu’est une pataugeoire, son rapport spécifique au visuel et à la gestualité « signifiante » en tant que personne sourde. Tout d’abord, donc, présence et apprivoisement de l’autre, soignant ou signeur, bienveillant ou inquiétant, jusque dans le refus de le voir ou le regarder. Kunda a aussi et conjointement déplacé l’objet de notre partenariat fondé sur une aide à la communication entre elle et les soignants, via la Langue des Signes. Soutenue par ces derniers, s’autorisant de leur regards elle met à l’épreuve cette gestualité qui, du « Réel » du mouvement, se veut signifiante, questionnant par là même un « autre » signant et son rapport à la Langue des Signes. Dans ce partenariat, en ce lieu de soin, son « être sourde » se dit - un peu - dans sa parole pour autant qu’un autre l’entende alors autrement que comme un « plus » ou un « moins ».

Mots clés :
Pédopsychiatrie - Pataugeoire - Sourd - Langue des signes - Interface - Partenariat.

162 - 04 : L'approche sensori-tonique et la question du morcellement

Marie-Françoise LIVOIR- PETERSEN 
MD, PhD, Pédo-psychiatre, CHU Montpellier. mf-petersen@chu-montpellier.fr

En se couplant émotionnellement aux fluctuations toniques d’un bébé, ses proches lui donnent les moyens de faire de son ‘corps’ un outil, et de se connaître comme entité changeante : prolongeant les travaux d’A. Bullinger, cette hypothèse fait du dialogue tonique un moyen essentiel de l’instrumentation de l’organisme et de la représentation de soi. Dans le développement, le facteur de cohérence serait donc externe et tiendrait à la fonction miroir du milieu humain. Quand elle peut être manifestée. Quand il est apte à s’en servir. A cet égard, les syndromes autistiques pourraient avoir valeur de paradigme. Le diagnostic de T.E.D. implique que les personnes qui en sont victimes aient manifesté avant 18 mois des anomalies dans les interactions sociales. Ultérieurement, à des degrés divers, elles présentent à la fois des troubles instrumentaux et des particularités de la représentation de soi. Certaines se plaignent d’éprouver des sensations de morcellement, de segmentation de leur organisme, ou le donnent à penser à leur entourage. Nous faisons l’hypothèse que leurs symptômes sont en rapport avec des difficultés pour utiliser les interactions émotionnelles comme facteur de couplage sensori-tonique. Leurs symptômes mettent l’entourage à rude épreuve dans l’exercice d’une fonction miroir. Ce facteur limitant nous conforte dans l’idée que, lorsque les conduites adaptatives sont installées, les relations interpersonnelles ne sauraient être ni le seul, ni le premier moyen de l’aide à leur apporter. Elles y ont pourtant une fonction irremplaçable...

Mots clés :
Dialogue tonique - Empathie - Développement précoce - Autisme - T.E.D. - Sensori-motricité - Tonus - Morcellement - Flux sensoriels.

162 - 05 : Identité et fonction du psychomotricien

Françoise DESOBEAU
Psychomotricienne. A exercé l’orthophonie, la thérapie psychocorporelle.
En 1964, elle a pris l’initiative d’une nouvelle thérapie de l’enfant, édiation la psychomotricité. Chargée de cours et de formation à Paris VI, au Brésil et en Argentine, elle participe à de nombreux colloques internationaux ayant pour médiation la psychomotricité de cet enfant. Elle a travaillé 25 ans au Centre Alfred Binet, Paris 13e. Elle a une pratique libérale « Espace thérapeutique » pour enfants, adolescents et adultes. Elle a été à l’origine des premières organisations professionnelles : Syndicat National des psychomotriciens, Journées Annuelles de la Thérapie Psychomotrices, Revue Thérapie Psychomotrice -et Recherches-, Société Internationale de Thérapie Psychomotrice

Le champ d’intervention des psychomotriciens est vaste. La richesse de cette profession suppose la diversité des approches. La thérapie psychomotrice avec l’enfant, telle que j’ai commencé à l’imaginer en 1964, et l’ai pratiquée depuis, et enseignée, en représente un des courants. La thérapie psychomotrice avec l’enfant se fonde : Sur une approche globale de l’enfant : ce n’est pas le corps du sujet qui est l’objet de la rencontre thérapeutique mais le sujet dans son corps. Sur le fait que la psychomotricité de l’enfant n’est pas le but de notre approche, la psychomotricité de l’enfant est la médiation de cette thérapie ; elle est le lieu de la rencontre thérapeutique. Dès lors, sujet, activité spontanée et thérapeute s’articulent dans le processus thérapeutique qui se développe.

Mots clés :
Thérapie Psychomotrice - De l’agir au penser - Activité spontanée - Rencontre - Dialogue tonique - Relation d’objet - Vivance.

162 - 06 : Une histoire d'enveloppe : Quand le contenant permet la résonance

Frédérique CLEMOT-DELALLE
Psychomotricienne de 1996 à 2007 au CHU d’Angers dans le service de néonatalogie et dans un Centre Médical pour Jeunes Enfants. Expériences en CAMPS (remplacements). Depuis 2007, en SESSAD pour enfants IMC et polyhandicapés.

Alice GALLOT
Psychomotricienne en néonatalogie et dans le service médico-chirurgical pour nourrissons et jeunes enfants du CHU d’Angers, ainsi qu’en service de gérontologie au Centre Régional de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelle d’Angers (CRRRF). AlManceau@chu-angers.fr

Le service de réanimation néonatale est un monde chargé d’émotions où la vie et la mort se côtoient. Le bébé prématuré y est particulièrement vulnérable et dépendant. D’autant plus vulnérable qu’il évolue dans un environnement technique, loin de l’enveloppe maternelle protectrice et naturelle que représente le milieu intra utérin. D’autant plus dépendant qu’il l’est de machines et de multiples soignants avant de l’être de ses parents. Le corps du bébé prématuré est assailli par des flux sensoriels inadaptés et sans cesse exposé à de nombreux soins. Sa peau est agressée, son corps « intrusé », son intérieur « visité ». Qu’en est-il alors de l’intégrité de son enveloppe ? De la sensation d’unité corporelle ? C’est à partir de ces réflexions et de l’observation des bébés qu’a pu émerger et se concrétiser la proposition d’envelopper les nourrissons dans un tissu lors du bain. Cette enveloppe a eu des répercussions sur l’état tonico-émotionnel du bébé et a fait résonance sur celui du parent. Elle a permis un ajustement corporel et relationnel au sein de la dyade. Ce temps de confort lors de la toilette s’est transformé pour certains bébés en un véritable moment de soin thérapeutique.

Mots clés :
Néonatalogie - Bain enveloppé - Peau - Flux sensoriels - Manifestations tonicoémotionnelles - Interactions mère/bébé.

162 - 07 : Enjeux cliniques autour de la grande bifurcation du musculaire au langage

Pierre DELION
Professeur de faculté de médecine, Chef de Service de pédopsychiatrie, CHRU, Lille.

Dans le développement du bébé, le tonus, la préhension et le pointage sont des éléments fondamentaux pour comprendre comment le bébé vit le partage émotionnel avant d’en arriver au langage proprement dit. Les étapes de cette maturation sont essentielles à connaître pour se laisser toucher émotionnellement par la rencontre avec lui et lui proposer des réponses qui facilitent son développement dans l’interaction avec ses parents. Le tonus reste un des principaux marqueurs utilisés par le bébé pour nous indiquer comment il habite son corps et construit son image du corps. Mais en l’absence de possibilité d’évaluation quantitative fine, c’est surtout l’expérience qui en permet tout l’intérêt, et plus précisément l’expérience contre-transférentielle. Nous tenterons d’aborder ces aspects de façon clinique et psychopathologique pour nourrir les réflexions de nos professions au service des enfants en difficulté.

Mots clés :
Psychomotricité - Castration musculaire - Émotions - Intersubjectivité

162 - 08 : Place du tonus et des émotions dans les difficultés interactives précoces de l'enfant prématuré

Nathalie BOUSQUET-JACQ
Pédopsychiatre. E mail : n-bousquet_jacq@chu-montpellier.fr - CAMSP - CHU SAINT ELOI - 34295 Montpellier Cedex 5

Nicole BOULAY
Psychomotricienne. E mail : n-boulay@chu-montpellier.fr CAMSP - CHU SAINT ELOI - 34295 Montpellier Cedex 5

Nous présentons un dispositif de consultation conjointe psychomotricienne- pédopsychiatre élaboré pour suivre les bébés prématurés et leurs familles. Cette consultation doit prendre place au plus tôt avant que ne s’instaurent des modes de relations tonico-émotionnelles qui pourraient induire une spirale transactionnelle négative entre le bébé et ses parents. Nos modalités d’intervention sont avant tout une évaluation clinique partagée avec les parents, qui constitue en elle-même une intervention thérapeutique. La mise en évidence des particularités tonico-émotionnelles et sensori-motrices du bébé prématuré par la psychomotricienne associée à la prise en compte des émotions du bébé prématuré et de ses parents par la pédopsychiatre permet l’instauration des premières relations parents-bébé dans de meilleures conditions.

Mots clés :
Bébé prématuré - Tonus - Émotions - Schème en extension -Évitement du regard - Consultations conjointes.

162 - 09 : Psychomotricité de groupe : Espace de maturation tonico-émotionnel

Fabienne LEPLAT
Psychomotricienne. E mail : leplatpsychomot@orange.fr / leplat-psychomotricite.com

Le groupe de psychomotricité est une proposition qui à partir de choix théorico-cliniques définis va déployer un processus thérapeutique : du chaos initial raconté dans une régression psychomotrice, c’est-à-dire à ce stade du prima du tonico-moteur, avec ses attitudes et réactions diffuses, entre stade impulsif et émotionnel, la fonction tonique prendra progressivement sa place « de fonction première et essentielle dans la communication, la régulation des réactions émotives et par là, de la vie affective ».

Mots clés :
Groupe thérapeutique - Processus - Émotion.

162 - 10 : Les transformations fantasmées de l'enveloppe tonique primitive

Suzanne ROBERT-OUVRAY 
Psychomotricienne. Docteur en Psychologie Clinique. Psychothérapeute d’enfants et d’adultes. Victimologue. E mail : s.robertouvray@free.fr

Les enveloppes toniques du bébé à la naissance jouent un rôle important dans la construction de sa personnalité. Leur destin est d’être suffisamment diversifiées et fécondes pour que le sujet dans le dialogue tonique proximal ou distal soit un être empathique et social. Comme elles sont réactives à la douleur et au soulagement de la douleur, elles définissent d’abord des positions existentielles : je me sens bien, je ne me sens pas bien. Puis avec la maturation du système nerveux central, les nourritures relationnelles et terrestres, les expériences émotionnelles, elles se transforment, se diversifient et donnent lieu à des projections de soi sur le monde externe sous forme de fantasmes plus ou moins conscients.

Mots clés :
Enveloppes toniques - Positions existentielles - Projection - Angoisses primitives - Fantasmes.

162 - 11 : De l'emprise maternelle à l'inceste chez le sujet alcoolo-dépendant : quand le dialogue corporel semble impossible...

Claire EXPOSITO 
Psychomotricienne. CH Henri Ey - 32, rue de la grève - 28800 Bonneval E mail : c.exposito@ch-henriey.fr

Le toucher permet l’instauration d’un dialogue tonico-émotionnel ainsi qu’ un travail au niveau des angoisses archaïques de l’alcoolique, mais il peut être aussi effracteur. J’ouvrirai ainsi ma réflexion à certains patients dont le corps maltraité reste porteur d’histoires indicibles. L’addiction est ici en lien avec des traumatismes de l’enfance, où emprise maternelle et inceste n’ont pas permis au sujet de s’approprier son propre corps. Quelle approche psychomotrice possible lorsque ce corps désaffecté semble figé dans la répétition traumatique et ne peut plus être mobilisé, approché car « toucher n’est pas jouer » ? Pour que l’espace-temps de la séance puisse devenir un moment d’apaisement tonico-émotionnel, pour que le sujet puisse tout simplement se laisser aller à vivre son corps dans l’instant présent...

Mots clés :
Alcool - Dépendance - Viol - Emprise - Inceste - Toucher - Tonus.

162 - 12 : Tonus et Emotions en soins palliatifs

Odile GAUCHER-HAMOUDI 
Psychomotricienne. Enseignante à l’ISTR de Lyon. E mail : odile.gaucher_hamoudi@chu-st-etienne.fr

Cet entrecroisement conceptuel est tellement riche que je me propose de l’aborder selon différents points de vue : • La rencontre de deux patients, Madame Mamet et Monsieur Debout, dévoilera au travers de leur tonicité l’expression de Soi jusqu’au bout de leur vie. • Du fourmillement hyperactif au travail dans le calme, l’observation de l’état tonique des soignants, et parmi eux de la psychomotricienne, révèlera une part des émotions qu’ils vivent ou dont ils se défendent. • Enfin nous discuterons du constat de la réalité de la mort d’un patient de par son atonie mêlée à la froideur de son corps, constat qui partagé avec les proches peut faciliter leur entrée en travail de deuil.

Mots clés :
Tonus - Émotion - Respiration - Soins palliatifs - Mort.

162 - 13 : Balnéothérapie & Polyhandicap : soin et libertés

Anne LEBREC
Psychomotricienne.
E Mail : les.lebrec@orange.fr

« Sanitus Per Aquam » : soigner le corps par l’eau tout en apaisant l’esprit… Actuellement, alors que le terme de balnéothérapie se vulgarise, en Maison d’Accueil Spécialisée il garde tout son sens de soin auprès de personnes polyhandicapées qui présentent des atteintes neurologiques, des malformations, des déformations orthopédiques et des perturbations importantes du tonus musculaire. D’autres paramètres tels que les possibilités intellectuelles, relationnelles, l’expression, la motricité, l’état tonique, sensoriel, émotionnel, la motivation et la compréhension du résident sur ce qu’il va vivre et pourquoi on lui propose ce soin, moduleront l’approche du psychomotricien dans cet espace… de libertés. L’eau devient alors médiateur dans une communication non verbale, intermédiaire tactile et permet que des liens se tissent à plus ou moins longue échéance. Je vous invite, dans le cadre d’une première année d’ouverture, à découvrir mon parcours au sein d’une équipe pluridisciplinaire : les tâtonnements, les questionnements, les réflexions qui ont précédé la mise en place et la pratique de séances de balnéothérapie en baignoire trèfle.

Mots clés :
Adultes polyhandicapés - Tonus - Émotion - Libertés - Hypothèse de soin - Balnéothérapie.

162 - 14 : L'hypertonicité à l'adolescence comme expression du lien à l'objet d'arrière plan d'Identification Primaire

Catherine CATHELAND
Psychomotricienne. DU Initiation à la Recherche Clinique en Psychomotricité.
Pôle Pédopsychiatrie Est Césame Angers.
E Mail : catherine.catheland@-cesame-angers.fr

Notre pratique de psychomotricienne au carrefour des services de pédopsychiatrie et des services de psychiatrie adulte se trouve questionnée par l’adolescent rencontré dont les limites corporelles ne sont plus intégrées. Ainsi cet adolescent ne sait plus où se tenir, sur quoi prendre appui. Ce défaut d’appui, défaillance momentanée (le plus souvent) spécifique de la problématique adolescente est contrebalancé, ici, dans notre cadre, par une hypertonicité, tonicité qui a du trop. L’état hypertonique modèle la relation à autrui. Elle est ce qui permet à l’adolescent de se tendre vers l’objet. A partir de deux vignettes cliniques nous penserons ensemble la clinique de l’adolescent en thérapie psychomotrice.

Mots clés :
Adolescence - Hypertonicité - Objet d’arrière plan d’Identification Primaire - Mère pré-oedipienne - Modelage.

162 - 15 : Mise en jeu, Mise en corps : la place du corps dans le psychodrame individuel avec des adolescents

Isabelle Charpine PISCAGLIA
Psychomotricienne - thérapeute en relaxation (membre de l’Association Suisse de Psychothérapie Analytique de Relaxation, APAR). Hôpitaux Universitaires de Genève, Service de Psychiatrie de l’enfant et de l’Adolescent (SPEA).

Bertrand AUCKENTHALER
Psychologue - psychothérapeute, Centre d’Étude et de Prévention du Suicide, Service de Psychiatrie de l’enfant et de l’Adolescent (SPEA) - Fondation Children Action, Hôpitaux Universitaires de Genève.

La clinique de l’adolescent met largement en évidence le lien sensationreprésentation et nous rappelle, chaque jour, qu’il n’existe ni dichotomie corps/psyché ni hiérarchie sensitif/verbal : le penser s’enracine aussi dans la sensorialité. Dans le cadre du psychodrame analytique individuel, le perceptif est fortement sollicité de part la mise en jeu corporel du patient et des thérapeutes. Celleci favorise l’émergence d’un climat émotionnel. Les corps des thérapeutes et du patient de part leur attitude, position, rythme… deviennent ainsi des équivalents « d’une mise en relief » du monde psychique de l’adolescent. Cet article se propose de décrire le psychodrame psychanalytique individuel avec des adolescents tel qu’il est pratiqué à Genève sous la direction de Mme M. Perret-Catipovic (Département de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent, Hôpital Universitaire de Genève).

Mots clés :
Adolescence - Corps - Psychodrame - Langage tonico-émotionnel.

162 - 16 : La mobilisation d'une équipe pluridisciplinaire auprès de personnes âgées démentes

Noëlla HERIDEL
Psychomotricienne - Centre de gérontologie clinique Heinlex - 57 rue Michel Ange - 44600 Saint Nazaire. E mail : noella.heridel@wanadoo.fr

L’équipe de soins du secteur de gérontologie clinique de l’Hôpital de Saint-Nazaire est pluridisciplinaire. Elle s’attache à la réalisation du projet de soins individualisé de personnes dépendantes psychiques accueillies dans des unités de vie de 15 lits. L’évolution des pathologies comme la maladie d’Alzheimer ou syndrome apparenté peut conduire à une réduction de la mobilité. Les soignants constatent au quotidien une baisse de la participation des résidants aux actes de la vie quotidienne, des chutes… Du fait de troubles attentionnels, de compréhension, de perte de l’estime de soi, les rééducateurs sont aussi confrontés aux limites de leur approche. Plutôt que de dresser un constat de nos limites professionnelles individuelles respectives nous avons cherché à les repousser en élaborant une démarche originale afin d’aider les résidants à rester autonomes le plus longtemps possible et les soignants, rééducateurs compris, à être créatifs. Cette intervention se propose de récapituler les étapes d’une démarche qui s’est petit à petit formalisée en formation/action co-animée par un kinésithérapeute et la psychomotricienne. L’adaptation d’outils d’évaluation, l’intervention sur les lieux de vie, les échanges et le suivi sur le long terme dynamisent la prise en charge quotidienne.

Mots clés :
Psychomotricité - Mobilisation - Personnes âgées démentes - Pluridisciplinarité - Vie quotidienne.

162 - 17 : L'Eutonie Gerda Alexander, lieu ressource possible pour le psychomotricien

Geneviève LARRIEU
Psychomotricienne. Eutoniste G.A. E mail : geneviève.larrieu@gmail.com

Cette intervention s’inscrit dans le prolongement du stage de formation professionnelle continue que j’anime au sein du S.N.U.P. centré sur le dialogue tonique. Ce dialogue spécifique à la thérapie psychomotrice demande à être mis au travail au sein même de la rencontre clinique. Mais pour qu’il reste pertinent dans cette instance, ne doit-il pas éveiller toute l’attention du psychomotricien en dehors de celle-ci ? L’Eutonie Gerda Alexander apparaît comme un des moyens possibles pour explorer, expérimenter et tenter d’approcher ce langage spécifique, pour oser jouer consciemment avec, dans la relation à autrui, sans se perdre.

Mots clés :
Écoute - Palette tonique - Malléabilité - Processus de verticalité.

162 - 18 : Journées Annuelles de Toulon - Le corps abîmé

Jeudi 7 octobre 2010
Présidente de séance : M.-F. LIVOIR PETERSEN
Modérateur : J.-L. DELORME
08h30 : Accueil
09h00 : Ouverture des Journées : C. ARMAND - ALCOUFFE, présidente de l’Association des Psychomotriciens du Var et Y. THOMAS, président du Syndicat National d’Union des Psychomotriciens, psychomotricien (Cannes).
09h30 : Tous dans l’eau à la recherche de frayage pour se sentir exister - M. PERRIER GENAS, psychomotricienne, CAMSP et CH de Vienne, chargée de cours à l’ISTR (Lyon).
10h00 : Prématurité et soins de soutien au développement : des appuis pour l’organisme - A. KLOECKNER, psychomotricienne, psychologue clinicienne, Hôpital Pitié Salpêtrière (Paris).
10h30 : Discussion
10h45 : Pause
11h15 : De la perception à la représentation de soi chez l’enfant déficient visuel - P. GIACOPELLI, psychomotricienne, SAFEP - SAAAIS pep83, Les Arcs (Var).
11h45 : Souffrances du corps de l’enfant… représentations abîmées du corps de l’adulte - F. JOLY, psychanalyste, psychomotricien, psychologue clinicien, Docteur en psychopathologie, CAMSP, ACODEGE (Dijon).
12h15 : Discussion
12h30 : Déjeuner

Président de séance : P. BENSOUSSAN
Modératrice : S. CHARANCON
14h00 : Une approche psychanalytique du polyhandicap - B. ARE, psychologue clinicienne, psychanalyste (Toulon).
14h30 : Pour un corps relié et expressif : travail avec de jeunes polyhandicapés (film) - B. LESAGE, médecin, Docteur en sciences humaines, chargé de cours à Paris VI, formateur en Danse Thérapie et approches psychocorporelles, Jougne (Doubs).
15h10 : Discussion
15h30 : Pause
15h45 : Le corps abîmé, nouvelle métaphore du médico-social ? - O. GRIM, psychomotricien, Docteur en anthropologie sociale et ethnologie, EHESS (Paris).
16h15 : « Je suis venu te dire que je m’en vais… » La place du psychomotricien dans l’accompagnement d’une situation de rupture (film) - L. AUGUSTE, psychomotricienne, formatrice, IME et SESSAD de l’APEI (Chambéry).
16h45 : Discussion
17h00 : Improvisation dansée par la compagnie Art Macadam

Vendredi 8 octobre 2010
Président de séance : R. BEN REJEB
Modérateur : O. MOYANO
09h00 : Sur le corps abîmé : variations anthropologiques - D. LE BRETON, Professeur de sociologie à l’Université Marc Bloch de Strasbourg, membre de l’Institut Universitaire de France.
09h30 : Corps abîmé, sexualité entravée : l’accompagnement de la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap - F. CROCHON, psychomotricien, sexologue clinicien, Chef de projet du Centre Ressources Handicap et Sexualités (Lyon).
10h00 : Les abîmes de la maltraitance - S. ROBERT-OUVRAY, psychothérapeute d’enfants, Docteur en psychologie clinique, psychomotricienne (Paris).
10h30 : Discussion
10h45 : Pause
11h15 : Prise en charge pluridisciplinaire de l’enfant traumatisé crânien sévère en centre de rééducation (film) - Dr G. HEURLEY, Docteur en médecine physique et réadaptation, médecin chef IRF Pomponiana, J.-P. VILLION, psychomotricien, Hyères (Var).
11h45 : Il était une fois la psychomotricité ! De la légende à l’actualité. Mémoires d’un apôtre - Pr R. SOULAYROL, Professeur honoraire de psychiatrie de l’enfant à la Faculté de médecine de Marseille. Ancien médecin chef de service de pédopsychiatrie des hôpitaux AP-HM.
12h15 : Discussion
12h30 : Déjeuner

Président de séance : R. SOULAYROL
Modératrice : S. AMORETTI
14h00 : Prise en charge précoce de l’accident vasculaire cérébral : la place du psychomotricien dans les unités neuro-vasculaires aiguës - C. DUTEMS CARPENTIER, psychomotricienne, Hôpital Henri Mondor (Créteil).
14h30 : La psychomotricité auprès d’adultes présentant une atteinte neurologique grave - D. BROUARD, psychomotricienne, Hôpital San Salvadour APHP, Hyères (Var).
15h00 : Discussion
15h15 : Pause
15h45 : De la psychomotricité au ski assis (film) - J. FOURNIOL, Ancien plongeur démineur, cadre d’assurances, AGPM, Direction de la communication (Toulon).
16h15 : Entre l’abîme gériatrique et le jardin de la vieillesse : la poésie du présent - G. PONTON, psychomotricienne, Association Les Ateliers du Cami Salié (Pau).
16h45 : Paroles de psychomotricienne… rencontre avec Françoise GIROMINI - psychomotricienne D.E.
La journée sera ponctuée d’interventions clownesques par Mado 20h15 : Soirée festive et gastronomique animée par le groupe « Les Blouses Gros Coeurs » à l’hôtel All Seasons face au Palais Neptune (inscription préalable nécessaire).

Samedi 9 octobre 2010
Président de séance : M. DELAGE
Modérateur : S. BOURCET
09h00 : Etre en mouvement, être en construction. A l’adolescence, une construction psychomotrice au service de la psyché - C. POTEL BARANES, psychomotricienne, thérapeute en relaxation analytique, enseignante à l’ISRP et à la Pitié Salpétrière, CMPP de l’OSE (Paris), Cabinet privé (Sceaux). 09h30 : Somatisations précoces et psychomotricité : perspectives théoricocliniques - M. RODRIGUEZ, psychomotricien, psychologue clinicien, Docteur en psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse, CMPP, Dax (Landes).
10h00 : Discussion
10h15 : Pause
10h45 : Comment tester l’image du corps abîmée. L’entretien sur les représentations corporelles - O. MOYANO, psychomotricien, psychologue, Docteur en psychopathologie et psychologie clinique. CAE / PJJ, Mérignac (Gironde), LACES (Laboratoire, Culture, Education, Sociétés) (Bordeaux).
11h15 : Attaques du corps à l’adolescence. Essai de leur compréhension - Pr P. GUTTON, psychanalyste, Professeur des Universités, directeur de la revue Adolescence (Paris).
11h45 : Discussion
12h30 :

Présidente de séance : F. GIROMINI
Modératrice : F. LEQUENNE
14h00 : Actualités professionnelles - Y. THOMAS, président du S.N.U.P., psychomotricien (Cannes).
14h30 : Intégration de la psychomotricité dans le champ des troubles métaboliques : une recherche action - A. GATECEL, psychomotricienne, psychosomaticienne, CMPP, Pantin (Seine St Denis).
15h00 : Examen géronto psychomoteur - EGP - S. MICHEL, psychomotricienne, Fondation Léopold Bellan, Septeuil (Yvelines) chargée d’enseignement Paris VI, Enseignante / formatrice pôle gériatrique ISRP Paris.
15h30 : Discussion
15h45 : Conclusion des journées avec Y. THOMAS et F. GIROMINI, suivie d’une table ronde : Ouvertures et perspectives avec les directeurs des Instituts de Formation en Psychomotricité