THERAPIE PSYCHOMOTRICE – et recherches – n°173/2013

VARIA

couv173Vous trouverez dans ce numéro 173 les actes du congrès 2013 de l’AFPUP sur le thème de « L’apport des médiations corporelles en psychomotricité ». Nous remercions chaleureusement l’AFPUP et plus spécifiquement Françoise GIROMINI et le Professeur Michel BASQUIN d’avoir accepté de publier, pour la première fois, ces actes dans leur intégralité. Il nous a semblé comme une évidence que les travaux d’une telle qualité menés par l’AFPUP depuis des années dans le champ de la psychomotricité méritaient d’être publiés afin de nourrir les réflexions des psychomotriciens au delà du cercle restreint des participants à cette journée. Nous nous réjouissons de ce partenariat et gageons que cette première expérience inaugure un long compagnonnage.

En marge de cette journée le lecteur trouvera trois articles originaux. Roland OBEJI à partir de la clinique singulière d’un enfant instable nous convie à une réflexion théorico- clinique sur les vécus contre-tranférentiels parfois intenses que ces enfants nous font vivre. Avec une grande rigueur théorique, il nous livre une des clés essentielle de la clinique psychodynamique de l’enfant instable : « Le processus de soin ne pourra s’amorcer qu’à partir du moment où le thérapeute renoncera à chercher à maîtriser ce qui échappe à l’enfant. »

Dans une approche psycho-corporelle en psychomotricité Lise MOLINA nous entraine dans un voyage thérapeutique particulièrement riche en expériences corporelles auprès d’une adulte atteinte de schizophrénie. Elle souligne ce faisant l’articulation étroite entre les expériences proprioceptive et la structuration de l’identité.

Enfin, Laurent BRANCHARD au travers le récit d’une thérapie psychomotrice auprès d’un adolescent abordera la délicate question de la nécessité d’intégrer dans le dispositif thérapeutique une certaine forme d’agressivité. Ses réflexions précieuses sur la différenciation entre passage à l’acte et passage par l’acte, violence et agressivité ouvrent une voie possible à la compréhension de la spécificité des thérapies à médiations.

Bonne lecture.

173 - 01 : Le comportement de l'enfant instable est-il insensé ?

Psychomotricien, CMPP/SESSAD APS, SESSD APF de Saint Etienne, Membre de l’ARRCP Lyon, Chargé d’enseignement à l’IFP Lyon.

Roland OBEJI 
Psychomotricien, CMPP/SESSAD APS, SESSD APF de Saint Etienne, Membre de l’ARRCP Lyon, Chargé d’enseignement à l’IFP Lyon.

Résumé :
La clinique de l’enfant instable nous confronte très souvent à des vécus violents qui finissent par nous faire douter de la signification possibles de leurs actes. Nous faisons l’hypothèse, qu’une des bases de travail possible se situerait justement à cet endroit du trouble et de l’incertitude. A partir de la thérapie psychomotrice de Roméo, nous chercherons à montrer comment l’instabilité d’un enfant, avant de la comprendre et afin de la dépasser, nécessite qu’elle soit éprouvée par le thérapeute. Le processus de soin ne pourra s’amorcer qu’à partir du moment où le thérapeute renoncera à chercher à maîtriser ce qui échappe à l’enfant.
C’est à partir de ce renoncement, vécu et exprimé à l’enfant, que ce dernier pourra se reconnaître et entrer dans un processus thérapeutique ouvrant vers une possibilité de création d’une « aire intermédiaire d’expérience ».

Mots clés : 
Instabilité - Psychomotricité - Eprouvés corporels - Destructivité /créativité - "Aire intermédiaire d'expérience"

173 - 02 : Violette, une invite au voyage intérieur

Lise MOLINA
Psychomotricienne formée en danse-thérapie (IRPECOR), thérapeute en shiatsu (NONINDO), Association Stili entre ciel et terre (Paris).
email : lisemoli@yahoo.fr

Résumé :

En Centre Médico Psychologique Adulte, le travail en psychomotricité cherche à restituer le patient dans son corps, dans le temps, dans l’espace, mais aussi à le réinscrire dans un travail de symbolisation et à éveiller l’imaginaire. Pour nous, le propos est alors de « redevenir sujet de soi-même » dans un contexte socio-économique tel, avec des structures institutionnelles et des pathologies psychiques telles, que n’est à priori pas favorisé ce mouvement de ressaisissement de soi.

Mots clés :

Structuration psycho - corporelle - Psychiatrie - Contenants corporels
- Contenus psychiques - Processus art thérapeutique.

173 - 03 : A la fin de la touche, j'envoie !

Laurent BRANCHARD
Psychomotricien, psychologue clinicien, centre hospitalier des Pyrénées ; 29 avenue général Leclerc - 64039 Pau cedex.
email : l.branchard@wanadoo.fr

Résumé :
Le présent travail constitue une expérience de thérapie psychomotrice où la mise en acte de la violence est abordée comme un support symbolique plutôt qu’un empêchement de penser, utilisant une médiation de jeu d’attaque ; des « épées en mousse ». L’expérience peut être discutée sur ses limites, mais la situation clinique exposée argumente qu’une mise en acte de la violence dans un cadre déterminé peut être support pour transformer en symbolisation, en expression autorisée des pulsions agressives. En particulier, ce type de médiation cherche à s’adapter aux capacités des patients à mettre en acte là où ils sont en difficulté encore pour utiliser d’autres médiations pour cela, le langage en particulier.

Mots-clés :
Médiation - Violence - Agressivité - Mise en acte - Jeu - Thérapie psychomotrice - Adolescence.

173 - 04 : Introduction : Médiations - AFPUP janvier 2013

Françoise GIROMINI
Psychomotricienne

Résumé : 
La dernière journée de l’association post-universitaire en psychomotricité de la Pitié-Salpétrière (AFPUP) a eu lieu le samedi 19 Janvier à la Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie à Paris.

173 - 05 : Psychomotricité & médiations corporelles thérapeutiques : Le médiatif et le travail du médium malléable

Fabien JOLY
Psychanalyste - Psychologue clinicien - Psychomotricien - Docteur en Psychopathologie - Président de l’Association « Corps et Psyché » - Vice-Pdt du C.E.P.de Bourgogne. Conseiller scientifique du C.R.A. Bourgogne - ancien Vice-Président du C.S.T. de l’ANCRA. Membre titulaire de la SFPEADA ; Membre de la CIPPA ; Membre correspondant de PréAUT. Comité de Direction du « Journal de Psychanalyse de l’Enfant ».

 

173 - 06 : Apport des médiations corporelles en psychomotricité

Marc RODRIGUEZ
Psychomotricien, Psychologue clinicien, Psychothérapeute, Docteur en psychologie. Bayonne.

173 - 07 : Du choix psychothérapeutique des techniques du corps et des autres médiations

Eliane ALLOUCH
Professeur émérite de psychopathologie, psychanalyse

173 - 08 : Perspectives de reconnaissance de la thérapie avec le cheval par l'intermédiaire de l'Europe

Agnès MOLARD
Psychomotricienne, psychanalyste

Brigitte MARTIN
Thérapeute avec le cheval

173 - 09 : Les arts du cirque au regard de la psychomotricité

Lili DEHAIS
Psychomotricienne

Damien GALMICHE
Psychomotricien, il travaille et développe avec Lili Dehais une approche spécifique des arts du cirque et de la psychomotricité au sein du Tourbillon. Cette association a été créée en 1995 par Lili Dehais menant conjointement une recherche artistique, pédagogique et psychocorporelle.

173 - 10 : 42è des Journées Annuelles de Thérapie Psychomotrice

42ème Journées Annuelles de Thérapie Psychomotrice : Groupe et Psychomotricité
42èmes J.A. de Saint-Etienne

Dossier DPC : Le développement Personnel Continu

Demo Content

Annonce des journées franco-italiennes de psychomotricité

Demo Content